Connection Information

To perform the requested action, WordPress needs to access your web server. Please enter your FTP credentials to proceed. If you do not remember your credentials, you should contact your web host.

Connection Type

Lieu
Le Manège - Reims
2 boulevard du Général Leclerc
51100 Reims

Informations
Durée : 1h
Public : tout public

Dans la même catégorie
  • Aucun évènement dans cette catégorie
  • Ula Sickle, Popaul Amisi, Daniela Bershan, Jeannot Kumbonyeki Deba, Joel Makabi Tenda
    Kinshasa Electric
    vendredi 10 Nov 2017 - Le Manège - Reims - 19 h 00

    Dans le cadre du Festival Born to be a live.

    Pièce performative à géométrie variable et modulable, entre set de DJ et show dansé, Kinshasa Electric tire son énergie d’interprètes kinois et mixe une série de références, de Stromae à Guantanamo Dance. Dans un brassage d’identités en recomposition et mouvement perpétuel.

    De Berlin, Londres à Kinshasha, le monde du clubbing est-il si différent ? Chorégraphe et performeuse canadienne vivant à Bruxelles, Ula Sickle relève des associations spéculatives aussi inconscientes que pertinentes. Dans Solid Gold (2010), elle a retracé l’histoire du hip hop en tant qu’expression de l’identité noire.
    Électrisée par l’effervescence des nuits congolaises, elle carbure à l’énergie pure, se dope aux références culturelles, enjambe les continents, relie l’Europe à l’Afrique dans l’agitation perpétuelle des corps, des codes et des musiques.
    Dans Kinshasa Electric (2014) elle met en scène trois danseurs, hérauts de la vie nocturne de la capitale congolaise, mobilise la DJ israélo-allemande Baba Electronica qui sample des hits comme It’s too late to apologize, les voix des interprètes et celles de présentateurs américains. Performance survitaminée, set électro-pop, gestuelle hip hop réinterprétée, vestiaire bigarré croisant divers motifs, Kinshasa Electric est un spectacle qui entremêle culture et politique. Dans cette fresque intense et gorgée de testostérone, les danseurs agrègent des genres hyper référencés, métissent la tradition avec des influences globalisées. Travail subtil sur la traduction, les écarts, la pièce réfléchit le processus d’appropriation. Un questionnement légitime, à l’heure d’une pop culture globalisée qui tend à effacer les aspérités minoritaires pour les rendre toujours plus consommables.

    Conception, chorégraphie Maguy Marin I Interprètes Ulises Alvarez, Charlie Aubry, Laura Frigato, Françoise Leick, Louise Mariotte, Mayalen Otondo, Cathy Polo, Ennio Sammarco, Marcelo Sepulveda, Adolfo Vargas I Lumière Alexandre Béneteaud I Musique Charlie Aubry.

    Coproduction CCAM – Scène nationale de Vandœuvre, Théâtre de la Ville de Paris (dans le cadre du Festival d’Automne à Paris), Opéra de Lille, MC2 de Grenoble, Manège de Reims,  Maison de la Danse de Lyon,  CCN de Grenoble, CCN de Nancy,  Théâtre Garonne à Toulouse (en cours), ADAMI (en cours)
    La Compagnie Maguy Marin à rayonnement national et international est soutenue par le Ministère de Culture et de la Communication (Direction générale de la création artistique Délégation à la Danse)
    La Compagnie Maguy Marin est subventionnée par la Ville de Lyon, la Région Auvergne Rhône-Alpes et reçoit l’aide de l’Institut français pour ses projets à l’étranger.

    RÉSERVATION


    Contact Us

    We're not around right now. But you can send us an email and we'll get back to you, asap.

    Not readable? Change text. captcha txt

    Start typing and press Enter to search